bandol.eu english deutsch italiano russian



sanary.com

six-fours.com

ollioules.eu

actualités locales

Centenaire Paul Ricard V

Les Embiez - Bendor

Objets cultes - Exposition des objets publicitaires Ricard
Fête des Embiez

Le 2 août, dans le cadre de la fête des Embiez, se tiendra un marché des objets publicitaires Ricard.
Loin d’être anecdotique, cette production d’objets promotionnels évoque la manière exemplaire par laquelle Paul Ricard réussit à imposer l’image de sa marque. Auteur du logo inscrit maintenant dans la mémoire collective, il a porté un soin tout particulier à la diffusion et à la réalisation de ces objets qu’il souhaitait beaux, de belle facture et apte à séduire le plus grand nombre.
Ils sont aujourd’hui les sujets d’une intense recherche et collectionnés à travers le monde, comme l’atteste cette exposition d’une journée.

Un patrimoine à ciel ouvert
Restauration du patrimoine culturel de l’île de Bendor

Paul Ricard a souhaité constituer sur l’île de Bendor un lieu où la nature et la culture s’épousent. Pour réaliser ce voeu, il a fait intervenir des artisans et des artistes qui ont laissé à la postérité un nombre conséquent d’oeuvres.
Hôtes récurrents de Bendor et amis de passage de Paul Ricard, sculpteurs et peintres de renom y ont laissé quelques unes de leurs oeuvres. Ainsi l’aérienne “danseuse“ d’Hubert Yencesse qui voulait “descendre les statues de leurs socles afin qu’elles se mêlent aux personnages vivants“ et trouvait dans le corps féminin une source inépuisable d’inspiration. La vierge du sculpteur marseillais Raymond Servian regagnera le petit oratoire Notre-Dame-Des-Pêcheurs au sommet de l’île : c’est d’ailleurs la seule vierge qui ait sa réplique sous-marine, au large de l’île, visible des seuls poissons et plongeurs sous-marins.

Tous les styles et toutes les oeuvres se côtoient et se fondent dans un continuum où la nature et les hommes sont pareillement tous artistes...
Certaines oeuvres sont imposantes comme la sculpture “Nul bien sans peine“ de Louis Botinelly, l’homme qui faisait battre le coeur des pierres, ou le Neptune de Michel Barra.
D’autres, plus discrètes (une soixantaine) mais non moins attachantes, se dissimulent dans des alcôves, au creux des murs à l’extérieur des maisons. Ce sont souvent les oeuvres des jeunes artistes pour qui Bendor est comme une villa Médicis qui aurait largué les amarres pour la pleine mer.

À l’occasion du centenaire, l’intégralité du programme de sculptures commandé et supervisé par Paul Ricard dans les années 1950, bénéficie d’une restauration complète. De même, les fresques de la salle de L’exposition Universelle des Vins et Spiritueux seront “soignées“, par Mireille Maestre, pour garder, plusieurs années encore, la magie de leurs couleurs. Ces ateliers de restauration seront ouverts au public. Chacun pourra ainsi apprécier les techniques et l’émotion de ce travail.

Annonce
Annonce
Annonce
Annonce
Annonce

Mentions légales - Atelier Sud Web © 2014 - Contribuez au portail - Flux RSS